You are here: Tutoriels » Carte Pont en H

L'une des pièces maîtresse, dans l'électronique d'un robot, est probablement le pont en H. Si vous souhaitez faire tourner un moteur dans n'importe quel sens et en contrôler la vitesse, vous n'y échapperez pas. Il existe beaucoup (mais alors vraiment beaucoup) de schémas de ponts en H disponibles sur le net, de qualité variable.

L'objectif de ce tutorial est de vous expliquer comment en construire un, simple mais performant, de faible coût de revient.

Un pont en H, c'est quoi ?

Un pont en H c'est un circuit destiné au pilotage d'un moteur qui a deux rôles principaux :
  • fournir le courant nécessaire au fonctionnement du moteur
  • donner la possibilité d'inverser le sens du courant (donc le sens de rotation du moteur)
pont h.gif

Si on inverse la courant suffisamment vite, on peut même contrôler la vitesse du moteur (c'est ce qu'on appelle une modulation en PWM).
Pour plus de détails, on pourra se rapporter aux liens suivants :  

Les différents CI utilisables

Il existe beaucoup de circuits intégrés utilisables. En voici une sélection des plus classiques et répandus, ainsi que de celui que nous allons utiliser (VNH2SP30)

RéférenceL298NL6203LM18200MC33886A3950VNH2SP30E
Format2 moteurs1 moteur1 moteur1 moteur1 moteur1 moteur
Datasheet page chez ST
datasheet
page chez ST
datasheet
page chez NS
datasheet
page chez Freescale
datasheet

page chez Allegro
datasheet
page chez ST
datasheet
Tension Min5V12V9-11V5V6.5V5.5V
Tension Max46V48V55V40V36V16V
Courant Max4A (en tout)
2,5A si t<10mS
3A en parallèle
4A
5A crête
3A
6A crête
5A continu
8A crête
2.8A continu
3A crête
30A
FréquencePWM max40kHz30-100kHz500kHz10kHz50kHz20kHz
Résistance internechute de tension fixe 4.9V300mOhms300mOhms120mOhms350mOhms19mOhms
Protectionsprotection surchauffeprotection surchauffeprotection court-circuits
protection surchauffe
protection sous-alimentation
protection court-circuits
protection surchauffe
protection sous-alimentation
protection court-circuits
protection surchauffe
protection sous-alimentation
protection court-circuits
protection surchauffe
protection sous-alimentation
protection sur-alimentation
Diverscurrent sensecurrent sensecurrent senselimitation courant progressivelimitation courant progressive
current sense
Type BoîtierMultiwatt15 / MPowerSO20Multiwatt11Multiwatt11 / SO20HSOP20 (exposed pad)TSSOP16 (exposed pad)/
QFN16(exposed pad)
MPowerSO30
Prix indicatif (juil 2007)     
Remarques  La protection de sous-alimentation se déclenche très tôt (11V). Ca peut être dangereux dans un robot...Pas facile à souder correctement 
 

Caractéristiques

Nous vous proposons de construire une carte pont en H avec les caractéristiques suivantes :
  • pilotage de deux moteurs : donc adaptée au contrôle d'un robot de type char
  • puissante : 30A par moteur
  • interface standard CMOS, pour se brancher facilement sur tout type de microprocesseur, avec des connecteurs standards et détrompés (disque dur)
  • protégée : contre la surchauffe, les surtensions, les sous-tensions, les court-circuits, avec diodes de roue libre
  • autonome : pas besoin de régulateurs de tension externe, tout est inclus
  • sûre et fiable : complètement optocouplée, testée et éprouvée
  • petite : 6cm x 8cm seulement
  • pas chère : 50-100 euros tout compris
  • tout compris : les explications, les schémas, les fichiers de fabrication (PDF ou GERBER, toutes les couches pour pouvoir éventuellement le faire graver par une entreprise spécialisée), ...
Mais d'abord, pourquoi une telle carte ?
  1. parce qu'elle partie de la formation que nous dispensons à nos membres : ponts en H, schémas / routage CMS, ...
  2. parce que nous en avions marre des circuits tout faits mais incomplets, des ponts en H artisanaux mal fagottés, et que nous voulions une carte suffisamment générique pour pouvoir la ré-utiliser à volonté, avec le moins de contraintes possibles...
Nous sommes donc partis d'une carte disponible dans le commerce, et l'avons adaptée à nos besoins (ajout d'un régulateur et d'optocoupleurs pour en faire une carte autonome).

Maintenant, entrons dans le vif du sujet !

Architecture

Pour mieux comprendre, on se rapportera au schéma de la carte...
Le pont en H
Le coeur de cette carte est le pont-en-H VNH2SP30-E de ST, décrit dans la table ci-dessus et disponible en Allemagne, ici, ou chez Digikey UK. Il présente plein de bonnes caractéristiques (puissant, compact, pas cher, ...) et inclut tout un tas de protection bien utiles dans ce type de carte et de compétition.

Ce circuits dispose des entrées-sorties suivantes : 
  • les trois entrées de commande habituelles : 2 pour le sens, une pour le PWM
  • deux sorties pour le moteur
  • deux entrées-sorties pour la signalisation des erreurs
  • une sortie analogique de mesure de courant
Pour faire simple, nous n'utiliserons que les entrées de commande.

Conséquence : les IO inutilisées ne sont pas utilisées (!!!). Mais il faut quand même les relier  ce qu'il faut pour que le circuit fonctionne correctement (cf datasheet) :
  • VCC, par un pull-up, pour les IO d'erreur
  • GND, avec une résistance de charge, pour la sortie de mesure de courant.
Les optocoupleurs
Un moteur génère beaucoup de bruit et de surtensions dans l'alimentation. On pourra consulter le site de 4QD Tec pour plus de détails là-dessus. Dans certains cas pathologiques, ces surtensions peuvent même être destructrices pour le reste de composants (microprocesseur...).

Pour éviter tout problème, l'une des solutions possibles consiste à séparer totalement le circuit de puissance du circuit logique de commande. Comme ça, les interférences restent confinées dans les moteurs et leur batterie, et tout va bien.

Conséquence :
  • on prévoit une batterie à part pour les moteurs. Elle alimentera les moteurs et rien d'autre. Et on fera en sorte que les fils qui véhiculent de la puissance soient les plus courts possibles.
  • on intercale entre la logique et la puissance des opto-coupleurs, qui permettent de transmettre de l'information (0 ou 1) sans aucun lien électrique.
Nous avons choisi, comme optocoupleurs, des ADUM-7440, car ils sont rapides (c'est important pour avoir un PWM de qualité), simples à mettre en oeuvre, et disponibles chez Farnell. Comme on utilise que 3 voies sur les 4, on aurait bien sûr prendre la version triple (ACSL6300), mais ils sont moins faciles à se procurer...

Pour éviter que les moteurs démarrent quand on a oublié de brancher le câble (ou que le processeur n'a pas encore booté, que le FPGA n'est pas encore configuré, etc.), on rajoute des pull-down en entrée du buffer : R12,R14,18,R1,R2,R4.
Alimentation
L'alimentation de opto-coupleurs (côté puissance) est produite à patir d'un régulateur. L'alimentation logique sera produite par le micro-processeur.

De plus, pour un contrôle visuel rapide, on a placé deux LED sur les deux alimentations (puissance et logique)...

Connecteurs
Les connecteurs de notre robot ont été choisi avec attention, pour qu'il soit impossible de faire une fausse manip (et pourtant, malgré ça, ... mais bon c'est une autre histoire smile ).
  • les alimentations sont apportés par des connecteurs MSTBV2.
  • les moteurs sont branchés par des connecteurs MSTBV3
  • la partie logique est apportée par un micromatch 6 points (plus un câble en nappe)
 

Le PCB

Le PCB est réalisé en double couche, et tous les composants sont en CMS, à l'exception des condensateurs : non seulement c'est plus joli que des composants à percer, mais ça permet d'obtenir une carte beaucoup plus compacte.

Les dimensions des pistes ont été choisie pour pouvoir être graver en qualité standard chez pcbpool et eurocircuit Error: (1) can't find routage_2014.png at Tutoriels.CartePontEnHError: (1) can't find routage2_small_2014.png at Tutoriels.CartePontEnH

Les fichiers de schématique et routage sous eagle sont disponibles ici : La liste des composants est disponible ici. Le code fournisseur correspond à la référence chez Farnell (Fa : xxxx) ou Radiospares (Rs : xxxx) .

Le soudage du pont en H mérite un petit peu d'explications : il possède, en dessous, trois broches qui devraient être soudées au circuit imprimé pour permettre une meilleure dissipation de la chaleur. Le problème, est qu'à moins de jouer avec un pistolet à air chaud ou de disposer d'un four à CMS, c'est impossible à faire manuellement. Heureusement, tant que l'intensité n'est pas trop grande (moins de 10A par pont, en continu), il n'y a en fait pas besoin de les souder : un peu de colle conductrice avant de souder le pont, et le tour est joué !

De toutes façons, la carte a été conçue pour être fixée directement contre le robot, sur une plaque en aluminium, qui servira de radiateur très efficace !!!