«

»

Fév 26

PCB Kitchen: essai de Press’n’Peel

Press’n’Peel est un système pour imprimer des PCB sans passer par l’étape transparent/insolation/révélation – ie on imprime directement le circuit sur un papier spécial, puis on le transfère à chaud sur une plaque cuivrée.
On trouve en Grande Bretagne un magasin Maplin quasiment dans chaque ville – et plus étonnant – au moins 2 dans la City de Londres (600 habitants au dernier recensement). Quel rapport? c’est le paradis du hacker – fournisseur officiel de composants, cables, PCB, connecteurs… le tout orienté bricoleur du dimanche (oubliez les composants montés en surface). En particulier ils vendent par paquet de 5 des feuilles de mylar bleu « Press’n’peel » (litéralement « Presser puis éplucher ») pour imprimer des PCB chez soi – avec une imprimante laser. Ce billet est un compte-rendu de mon expérimentation.

La mire

Pour tester les performances, j’ai créé une mire de test, qui affiche différentes épaisseurs de trait et de détail: de 0.1mm à 2mm en positif et négatif; la mire est imprimée deux fois, en vertical et horizontal (car mon imprimante a une résolution anisotrope) complétée avec des empreintes de composants que je compte utiliser sur un autre project.

Impression, transfert, gravure

La mire est imprimée sur le papier Press’n’Peel en résolution maximale, densité de toner maximale, économie de toner désactivée.
J’ai préparé le support (fibre de verre, cuivre nu) en le lavant au liquide vaisselle et éponge côté grattant, puis degraissé/séché à l’acétone.
J’ai préchauffé la carte au fer (à repasser) température maximale (les 3 points) au travers d’une feuille de papier cartonné. Mon thermocouple indique 150°C température de fer, ce qui correspond aux recommendations du fabriquant (275°F-325°F).
Après 1 minute de préchauffage, j’ai appliqué le film imprimé sur la carte, puis chauffé l’ensemble pendant 2/3 minutes avec le fer, toujours au travers de la feuille de papier cartonné.
Le résultat est assez étonnant: le toner (noir) a migré en surface. 
1 minute sous l’eau froide, et on peut « Eplucher ».

Je passe l’habituelle gravure au perchlorure de fer (à part le conseil: remplir le plus possible la carte pour retirer le moins de cuivre et polluer le moins possible la solution de perchlorure), le résultat est… sympa:

Mesure des performances

Sur le détail, on remarquera:

  • Le motif vertical a été mal transféré. J’ai décollé cette partie avant complet refroidissement.
  • La zone en bas à gauche est pleine de points, liés à un mauvais mouillage, ou peut-être à une sur-chauffe dans cet endroit
  • Le motif en haut est corrodé!
  • En horizontal, le détail à 0.1mm est correctement sorti (mais pas très droit); le test de continuité/isolation électrique est concluant.
  • En vertical, le détail à 0.1mm n’est pas continu; l’interstice à 0.1mm est correct. Le test de continuité/isolation électrique est concluant à partir de 0.2 mm.
  • Les pads en bas à gauche sont isolés – par contre on est vraiment à la limite de la résolution.